Chine en famille, à la découverte d’un pays surprenant

Chine

Ah la Chine ! On peut dire qu’il y en a une qui n’était pas motivée à l’idée de traverser ce pays avec Martin. Lorsque j’ai proposé de voyager en Chine j’ai tout de suite compris qu’il faudrait aller au-delà des a prioris. Ce à quoi on m’a rétorqué 3 principaux arguments : la langue, la nourriture et…. les chinois (oui il parait qu’il y en a en Chine !). Finalement ce pays nous a surpris de bout en bout, avec des coups de cœur et des moments plus difficiles. Mais l’essence du voyage est bien là : la surprise, la découverte, la nature grandiose, le plongeons dans l’inconnu, les rencontres. Entre villes immenses et villages pittoresques c’est parti pour un mois dans l’Empire du Milieu.

Nous embarquons pour la première partie du voyage, placée sous le signe des rivières, des montagnes et des rizières !

Yangshuo, paysages de rêve au milieu des pics karstiques

Après avoir embarqué dans notre train rapide à la gare de Hong-Kong, qui ressemble d’ailleurs plus à un aéroport, nous arrivons à Guilin 3h30 plus tard dans la Province du Guangxi. Particularité des gens dans le train : tout le monde regarde des films, séries, dessins animés sur tablette ou ordinateur…. mais sans écouteurs !! C’est cocasse tiens donc ! Je vous laisse imaginer le brouahaha général dans le wagon, j’étais très heureux ! Martin a eu le droit à Flash Mc Queen et Totoro pour faire passer le temps, à la mode locale !

Premiers pas sur le territoire chinois, un chauffeur envoyé par notre hébergement nous attend (la classe !), direction Yangshuo, ses montagnes et ses rivières. Il nous faudra 2h de plus pour rejoindre la petite ville à 80km au sud de Guilin. Un changement de véhicule plus tard pour pénétrer dans le Parc National et nous nous installons dans notre premier hébergement.

Giggling Tree Guest House

Superbe surprise que cette adorable Guest House dans le petit village de Aishanmen. Ancienne ferme entièrement rénovée avec passion, goût et respect de la bâtisse d’origine, c’est un plaisir de lézarder au bord de la piscine avec vue sur les montagnes et les champs de riz. C’est paisible, la nourriture est délicieuse, tout le staff parle anglais, ce qui aide bien, et vous pourrez tout organiser avec eux. Excursion, location de scooter, vélo etc… il y a même des jouets pour les enfants ! Bref on ne peut en dire que du bien. Nous sommes restés 4 nuits mais nous aurions pu rester 4 nuits de plus tellement nous nous sentions bien dans cet endroit. Nous avions une chambre double avec un lit bébé pour Martin, prix 55€ par nuit.

Alors un petit bémol quand même : il a plu pendant 3 jours de façon quasi ininterrompue !! Exit les balades en vélo, le tour de bateau sur la rivière, Moon Hill, la découverte de la ville et des alentours à pied… non non tout ça c’était le programme mais pas la réalité ! On s’adapte, on glande un peu, le déshumidificateur de la chambre tourne en continu et on se rabat sur un tour en voiture à la journée dans les environs.

Découverte de la campagne chinoise

Au programme de cette journée, visite d’une plantation de thé, balade à Xianggong Mountain et point de vue de Wulong.

Nous ne sommes pas trop tour organisé (95€ la voiture avec chauffeur… aie!), mais entre la météo et l’impossibilité de louer une voiture, il fallait bien qu’on s’occupe ! Si la plantation de thé était magnifique, nous n’avons rien compris aux explications données ! Nous étions les seuls étrangers, affublés de magnifiques chapeaux, avec quelques touristes chinois. On a ramassé des branches de thé, mais pas les bonnes et les locaux se sont moqués gentiment de nous. Nous avons fini par faire le tour de notre côté. En revanche la dégustation et le séchage de notre récolte nous ont bien plu. Martin a bu plein de thé blanc (sans théine).

Après ce passage eau infusée, direction un point de vue qui me tenait à cœur : Xianggong Mountain. J’avais repéré ce site en préparant le voyage, montagne, rivière, rizière et pic karstique. Tout ça au même endroit ! Après avoir payé l’accès au site, nous enchainons avec la grimpette des 385 marches pour rejoindre le sommet. Arrivés au point de vue… c’est beau… enfin la déception est belle ! Avec des pluies sans interruption depuis des jours, la rivière est devenue un torrent boueux et a débordé sur les rizières. Le panorama a forcément perdu de son charme. Pour nous c’est le début du réalité VS attentes de ce voyage. Les chinois eux n’en n’ont cure et se bombardent de selfies devant le site. Un avant goût de ce qui nous attend !

Dernier arrêt à Wulong, toujours dans ce superbe décor aux teintes vertes entouré de montagnes. Ces premières journées nous emballent et nous donnent envie d’en voir plus.

Le scooter pour plus d’autonomie

Nous sommes prostrés derrière la vitre de notre chambre. Il pleut. Encore. Depuis 3 jours maintenant. Nous décidons de braver la pluie en louant un scooter électrique (11€ la journée). La norme ici, aucun 2 roues thermiques ne circulent. L’avantage : ils sont tous équipés d’un magnifique parapluie intégré ! Après un passage par la ville de Yangshuo pour se ravitailler, nous tentons de commander quelque chose à manger dans un restaurant… tout le monde nous regarde, nous avons 3 serveuses autour de nous… ils pensent que l’on va commander toute la carte ou quoi ?? Nous on veut juste du riz !! Le début d’une longue galère entre la nourriture et nous en Chine.

Finalement la pluie se calme, nous décidons de partir vers le nord pour nous balader en scooter. Note pour plus tard : ne pas offrir une confiance aveugle à l’application Maps.Me. Ce qui semblait être une petite route tranquille se transforme en sentier boueux avec plein de cailloux. Comme je suis têtu et que je ne veux pas faire demi tour, je fais descendre Elodie et Martin et m’élance dans les flaques et les trous… ça touche mais ça passe ! Nous continuons notre petit tour en longeant la Yulong River jusqu’au pont du Dragon. Là sur la rivière s’entassent les dizaines de bamboo rafting qui attendent des jours ensoleillés et les touristes. La batterie du scooter elle aussi se fait la malle rapidement d’ailleurs ! Ils ne sont pas bruyant mais ces engins ont assez peu d’autonomie. Nous passons sur l’autre berge pour rejoindre la vraie route, on se perd un peu, on ose des pointes à 20km/h pour économiser ce qui reste de batterie… et nous rentrons de nuit à l’auberge… le scooter finira par caler faute d’énergie dans la dernière montée !

Après notre dernière nuit dans notre Guest House adorée, nous allons dire au revoir à tout le monde avant de partir. Tout le staff est si souriant et gentil, nous avons un petit pincement au cœur. Une dernière photo, nous grimpons dans notre taxi qui nous dépose à la gare routière. Nous trouvons notre bus, c’est parti pour 4h de route, direction les rizières en terrasse de Longji.

Les rizières de Longsheng, l’Epine Dorsale du Dragon

Cet endroit est en pleine mutation. Entre villages traditionnels de paysans et projets touristiques pharaoniques nous sentons bien que le pays veut capitaliser sur ce lieu magnifique. Quitte à le dénaturer. Pour nous, rien que de venir ici fut une petite aventure.

Après avoir payé les droits d’entrée dans la zone (10€ par personne, ça devient une habitude) la dernière partie de la route jusqu’au village de Dazhai est épique. Suite aux fortes pluies il y a des éboulements tous les 500 mètres et le bus passe tout juste avec le vide en dessous qui nous guette. Personne ne semble troublé par ce qui se passe dans le bus… ok nous allons nous en remettre à notre chauffeur qui veut juste ne pas prendre de retard ! Après Dazhai plus de route praticable pour rejoindre notre Guest House à Tiantouzhai. Nous trouvons un 4×4 qui accepte de nous emmener après une âpre négociation tarifaire. Il nous reste 20 minutes de marche avec les sacs et Martin sur le dos au milieu d’un dédale de ruelles pittoresques. Enfin moitié pittoresque moitié en travaux. Ici aussi les maisons de paysans se transforment une à une en hôtels. Heureusement qu’une personne de la Guest House est venue nous chercher car c’est un vrai labyrinthe au milieu de ces maisons en bois imbriquées les unes dans les autres.

Nous ne sommes pas mécontents d’arriver enfin à notre logement. Le Dragon’s Den Hostel sera notre maison pour les 4 prochaines nuits (chambre triple avec salle de bain, prix 20€ la nuit). Cette grande bâtisse en bois offre une vue spectaculaire sur les rizières et notre chambre également. Le soleil nous accueille… pour l’instant.

Chine côté village : Tiantouzhai

Pendant que nous sommes toujours sous le choc de notre arrivée ici et des paysages qui nous entourent, Martin lui s’est fait une copine. Anna, elle fait partie du staff de l’auberge et passera le plus clair de son temps des prochains jours à jouer avec lui ! Une excellente nouvelle pour ses parents ! De notre côté nos déambulations photos nous amènent à croiser un couple de français en tour du monde, Bertrand et Karine. Ils logent également au Dragon’s Den. C’est le début d’une aventure avec eux, puisqu’en plus de les revoir en Chine (Fenguang, Zhangjiajie) nous partagerons une croisière dans les eaux de Komodo et une passion commune pour la van life en Nouvelle-Zélande. Nous en reparlerons.

Après une bonne nuit, nous partons à la découverte des environs. Une jolie balade jusqu’au point de vue Music of Paradise nous donne un bon aperçu de notre environnement. Montagnes, rizières, villages, le tout encaissé dans une immense vallée. La légende dit qu’ici, les terrasses sont si étroites, qu’une grenouille en un bond peut sauter à travers 3 rizières. La vie semble lente, avec les porteurs qui ravitaillent les villages et les paysans dans les champs… on se sent bien ici, il y a une vraie atmosphère merveilleuse, une harmonie esthétique et poétique. Le nom même du lieu vient du reflet de l’eau dans les rizières qui ressemblent à des écailles de dragon. Il est vrai qu’en Chine le dragon est partout !

Nous avons bien fait de nous motiver le matin car la pluie s’invite l’après-midi. Le lendemain elle tombera sans discontinuer toute la journée. A tel point que nous n’aurons plus d’électricité pendant 2 jours… donc plus d’eau chaude pour la douche. Et ici en altitude, avec la fraicheur et la pluie, la douche chaude c’est la vie !! Cette coupure qui touche tout le secteur nous empêchera également de retirer du cash et nous mettra un peu dans le pétrin ! Mais un arrangement avec un hôtel local plus cossu nous permettra de trouver une solution.

Malgré la pluie le dernier jour nous décidons de rejoindre Dazhai à pied. Un jeune chiot de l’auberge fait toute la ballade avec nous, il semble bien connaitre le sentier. La pluie s’arrête. A Dazhai nous montons dans un téléphérique (7€ par personne) pour rejoindre le Golden Buddha’s Peak. Si la vue est spectaculaire, ici c’est un peu le Disneyland de la rizière ! Beaucoup d’échoppes de souvenirs, plusieurs dames veulent déguiser Martin en fille du coin pour le prendre en photo, certaines veulent nous montrer leurs longs cheveux (coutume locale)… bref on aime pas l’ambiance, on décide de redescendre à pied. La pluie reprend. On se perd dans ce labyrinthe de petits chemins. On est trempés. On coupe à travers les rizières. On retrouve notre chemin. Toujours pas d’électricité à la Guest House, on est bons pour une douche gelée mais nécessaire. Comme le karma est une p*te, l’électricité reviendra 30 minutes après notre douche froide. Je râle un peu mais pas trop et on se réconforte avec un dîner bien chaud.

Le lendemain c’est déjà le moment de reprendre la route. Nous n’évoquerons pas sur la famille franco-chinoise qui a passé sa nuit à brailler et fumer des clopes dans sa chambre. C’est ça aussi le voyage. Comme à Yangshuo nous n’avons aucune envie de partir, cet endroit exerce une réelle attraction, un vrai magnétisme sur nous. Il restera gravé en nous pour longtemps. C’est reparti, marche à pied, 4×4, bus local jusqu’à Longsheng qui nous dépose sur le bord de la route, plat de nouilles, second bus local (qui nous fait une belle sortie/entrée d’autoroute juste pour venir nous chercher !) et enfin taxi pour arriver à notre prochaine étape, Fenghuang. Martin suit sans broncher et fait preuve d’une patience qui nous étonne. Tant mieux pour nous et pourvu que cela dure !!

Nos destinations à proximité Yangshuo et Longsheng :

Une question, un commentaire, un bon plan à partager sur votre séjour en Chine avec des enfants ? N’hésitez pas à nous laisser un message ci-dessous.

Post a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge