Fenghuang et Furongzhen : à la découvrte des villes et villages de Chine

Fenghuang Chine

Après nos 9 premiers jours à arpenter la campagne chinoise des provinces du Guangxi et du Hunan, nous arrivons dans la ville de Fenghuang. Typique et traditionnelle pour certains, surfait et maquillée pour d’autres ce lieu ne laisse pas indifférent. Tout comme le mystérieux village de Furong et sa cascade fantastique.

Fenghuang la bling-bling

Nous logeons pour les 2 prochaines nuits dans la Ville du Phénix. Situé à l’ouest de la province du Hunan, elle est inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Installée en bord de rivière et entourée de montagne verdoyante elle vaut vraiment le détour. Nous arrivons à notre Guest House, Rose Courtyard (chambre quadruple, clim et wifi, prix 33€ par nuit ) où nous accueille un réceptionniste sans grand intérêt pour ses hôtes. Nous dormons dans une annexe flambant neuve de la Guest House, à 2 pas de la rivière et la vieille ville.

Le détail à ne pas oublier : nous sommes en juillet et c’est une période de vacances en Chine. Cela a son importance !

Fenghuang c’est le mélange étrange d’une magnifique ville traditionnelle que les chinois ont décidé de mettre en avant tel un porte étendard de l’architecture d’antan. C’est beau, mais une partie de la ville a été rénovée avec des matériaux récents. Cela ne se voit pas vraiment et fait son effet… sauf à la tombée de la nuit lorsque les néons s’allument et transforment la ville en bordel géant ! Il y a tout de même énormément de lieux à visiter et à certains endroit en bord de rivière on se croirait dans un vieux village pirate avec ses maisons su pilotis.

Qui dit vacances dit touristes. Et les chinois se bousculent ici. Si pendant la journée la ville est plutôt calme, vers 18h à la tombée de la nuit c’est autre chose. Impossible d’avancer sur les berges bondées, les bars et night club mettent la musique à fond avec spectacle pyrotechnique et jeunes filles aguicheuses. Ajouter à cela un engouement sans fin pour notre blondinet aux cheveux longs et une file de locaux qui attendent leur tour pour le prendre en photo… les soirées sont mouvementées. Martin finit d’ailleurs par péter un câble et se mettre à hurler à chaque fois que quelqu’un l’interpelle ou veut le prendre en photo… on l’a peut être un peu encouragé !!

Fenghuang c’est aussi l’endroit où l’on retrouve nos compatriotes Bertrand et Karine avec qui nous passons la première soirée. C’est aussi la ville piège à touristes où pour s’installer en terrasse en bord de rivière il faut se délester de 7€ la bière ! Oui LA bière… la plus chère du voyage !

La ville sera également un long parcours du combattant culinaire. Si nous avons adoré les stands de rue et gouté à beaucoup de plats sur le pouce très bons, les repas eux sont une vraie galère. Entre la barrière de la langue et les nombreux restaurants où l’on peut choisir « sa bête » vivante dans sa cage pour se la faire préparer… pas trop notre délire ! On peut toujours se rabattre sur des chips et des pattes de poulets à la supérette… ou pas ! En tout cas nous sommes chanceux, c’est l’été. Il y a des fruits à profusion et Martin mange absolument tout ce que nous lui proposons, ouf !

Furongzhen, l’éblouissant village-cascade

Après nos 2 jours à Fenghuang nous décidons de visiter le village de Furong (ou Furongzhen ça dépend) plus au nord. Voici un lieu visité uniquement après avoir vu une photo sur Internet et m’être dit « ouah trop beau, comment on y va ?? ». Il faut dire que la disposition du village est vraiment atypique, perché en arc de cercle autour d’une cascade en bout de rivière.

Niveau transport, bonne nouvelle, un bus local direct (9€ par personne) nous permet de faire le trajet. A la gare un groupe de jeunes (qui voulaient prendre Martin en photo !) nous aide pour savoir quel bus prendre… et oui, tu as beau savoir qu’il y un bus pour ta destination, lorsque tu ne sais pas lire le chinois, ben t’es comme un con quand même ! Finalement une dame qui va également à Furong nous prend sous son aile, nous appelle quand le bus part et nous indique quand descendre. Tout ça sans un mot d’anglais bien sur mais le feeling passe bien. Finalement avoir Martin avec nous c’est utile parfois !

Petit point dragon futé : les bus en chine aiment te déposer n’importe où, genre au milieu de nulle part ! Rebelotte, notre nouvelle amie (baptisée Pekin Express par Elodie) se retrouve avec ses enfants largués ici comme nous ! Rapide coup d’œil à mon pote Maps.me qui m’indique que nous sommes à environ 2km du village… au bord de la route, sans trottoir bien évidement, genre la grande route rapide !!

Au moment où je commence à embarquer famille et sac à dos à pied en direction du village, Pekin Express me retient. Nous ne comprenons rien à ce qu’elle raconte mais elle a l’air d’avoir trouvé une solution. Un groupe de personnes attendent à côté d’une rangée de bus bien garés. Il s’agit en fait de chauffeurs qui patientent avant le retour de touristes partis en visite. Pekin Express a réussi à convaincre un chauffeur de tous nous emmener jusqu’au village… nous grimpons à bord, il y a toutes les affaires des gens partout ! On se fait une petite place, 5 minutes après nous voilà arrivé ! Je veux donner quelques Yuans au gars pour le remercier, Pekin Express m’en empêche… on lui dit juste merci et nous descendons ! Le chauffeur finira même par appeler notre hôtel pour demander à quelqu’un de venir nous chercher. Nous avons rarement obtenu autant d’aide !! Vraiment sympa les chinois. Et ce sentiment restera !

Un jeune homme arrive et nous accompagne. Il nous prévient qu’il n’y a pas d’électricité avant 20h à cause de travaux (décidément!)… on s’en fiche on est arrivé !! Nous quittons Pekin Express rapidement en la remerciant mille fois. Nous la recroiserons le soir même dans le village.

Visite de nuit sous les cascades

Nous posons nos sacs pour une nuit seulement à The Mountain and Views Guest house (chambre triple, 20€ la nuit). Guest House très récente, chambre spacieuse, un peu excentré de la vieille ville mais ce n’est vraiment pas un problème. Il faut compter environ 15 minutes de marche pour rejoindre le village. Comme partout en Chine tout est en travaux. Comme partout, c’est comme si le régime chinois avait mis un énorme coup de pied au derrière de son pays pour la faire basculer dans le 21è siècle.

Toujours est-il que le lieux est magique une fois de plus. Nous débutons la visite en fin de journée et comme à Fenghuang le spectacle de nuit est magnifique. Ici nous sommes les seuls touristes étrangers (on adore !!). Les points de vues, les maisons en bois, les éclairages, on se croirait dans un film. L’accès à la vieille ville est normalement payant mais comme ça commence un peu à me gonfler, je fais passer tout le monde par une autre entrée (peut être une sortie !) et nous échappons à la case délestage de portefeuille !

Le clou de la visite est le passage sous l’immense cascade. Martin s’est endormi dans le porte bébé mais un peu d’eau le sortira de sa sieste ! Une fois de plus c’est la galère pour manger, nous déambulons dans les petites ruelles sombres, nous finissons par nous rabattre sur des snacks genre chips avant de retourner à notre Guest House pour un bonne nuit de sommeil.

Cette fois le jeune homme de la réception nous dépose directement à la gare routière. Nous attendons le bus une bonne heure, direction le lieu qui a motivé notre voyage en Chine, Zhangjiajie.


Nos étapes en Chine à proximité de Fenghuang :

Une question, un commentaire, un bon plan à partager sur votre séjour en Chine avec des enfants ? N’hésitez pas à nous laisser un message ci-dessous.

Post a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge