Namibie : bilan de notre incroyable voyage en famille

Voyage Namibie

Voici un article pour reprendre toutes les informations essentielles de nos 13 jours de voyage en Namibie. Un bilan avec notre itinéraire, notre budget, nos logements et quelques conseils pour apprécier ce pays autant que nous l’avons aimé ! J’ai préparé tout le voyage moi-même avec l’aide du Lonely Planet ainsi que des blogs et forums de voyage. Il n’est vraiment pas indispensable de passer par une agence spécialisée pour voyager en Namibie.

Itinéraire

Avec un temps limité de 13 jours sur place, nous avons opté pour une boucle classique. Arrivée en avion à Windhoek où nous avons récupéré la voiture de location. Avec ses grands espaces désertiques, le pays est taillé pour le road trip dans ou hors des sentiers battus.

A refaire, il faudrait une semaine de plus pour le même itinéraire afin de profiter plus de chaque endroit. Nous étions parfois frustrés de devoir partir si vite d’un lieu où l’on se sentait si bien. Et cela nous a également empêché de faire certaines activités ou visites.

Idéalement j’aurais aimé aller plus au nord et partir vers la Bande de Caprivi avec une incursion au Botswana et une fin de voyage aux Chutes Victoria. La prochaine fois !

Climat, quand partir ?

La saison sèche se situe entre mai et septembre. Elle permet de voyager dans tout le pays sans craindre les pistes boueuses. C’est également la meilleure période pour observer les animaux car ces derniers se rassemblent en grand nombre autour des points d’eau. En contrepartie les températures sont plus fraiches (hiver, environ 22°).

J’avoue que nous avons été frustrés plus d’une fois par les piscines des lodges, impraticables à cause de la température de l’eau. Au prix des logements on aurait aimé en profiter !! Une petite veste le matin et le soir n’était pas de refus également ! La saison humide s’étale de novembre à mars avec des températures plus proches des 30°.

La Namibie est donc un pays qui peut se visiter toute l’année !

Avec des enfants

Je pense que tout dépend de l’âge. Pour les plus jeunes comme Martin (2 ans 1/2 au moment du voyage) le pays ne présente que peu d’intérêt. Hormis les animaux à Etosha et la visite du CCF, il y a très peu d’infrastructures pour les plus jeunes. En revanche pour des enfants plus grands ou des ados c’est un vrai paradis d’aventurier. La nature, le camping, les animaux, les grands espaces, la sécurité… tout est réuni pour passer de supers moments.

Tous les produits nécessaires pour les plus petits se trouvent facilement dans les supermarchés des grandes villes (Windhoek, Walvis Bay, Swakopmund,…). Prévoir d’acheter de l’eau en bouteille. Aucune précaution sanitaire particulière hormis la présence des moustiques et du paludisme dans l’extrême nord du pays en saison humide.

Budget

Aie !! Voici l’épine dans le pied de ce voyage ! Bon clairement c’est un pays qui revient cher. Surtout lorsque, comme nous, il est intégré à un long voyage de plus d’un an. Il faut un peu de moyens pour venir en Namibie et pouvoir en profiter. Mais cela vaut le coup.

Total de 2 875€ pour 3 (hors billet d’avion car nous arrivions de Cape Town).

Pour le logement, nous avons dépensé en moyenne 105€ par nuit pour 3 (contre 62€ en Afrique du Sud). Ce qui est énorme lors d’un long voyage comme le nôtre.

Le budget transport regroupe la location de la voiture (416€ chez Avis) et l’essence.

Les activités ne représentent que 232€ car nous avons vraiment essayé de faire attention sur ce point. Elles comprennent l’excursion en 4X4 à Sossusvlei, la visite du CCF, Sandboarding à Walvis Bay. Le gros plus est l’accès à Etosha dont le prix est dérisoire.

Côté nourriture nous avons eu moins souvent l’occasion de nous faire à manger nous même. Avec 450€ de dépense, cela nous fait une moyenne de 35,5€ par jour pour 3. En sachant que nous avons fait attention à la dépense. De façon générale la nourriture dans les lodges et restaurants est très bonne.


Avec un budget sur place de 2 875€ pour 3 pour 13 jours cela fait un total de 221€ par jour soit 74€/jour/personne.

Logements

Bien que les prix soient très élevés (48% de nos dépenses), les logements font définitivement partie du charme du voyage. Pouvoir dormir dans une tente au milieu du désert, profiter du coucher de soleil ou d’une nuit étoilée dans ce cadre reste merveilleux. Notre coup de cœur pour le Soft Adventure Camp à Solitaire que nous avons adoré. Pensez à réserver bien en avance pour votre logement à proximité de Sossusvlei et ceux dans le parc d’Etosha. L’offre de logements touristiques est tout de même assez restreinte et plutôt accès sur un tourisme haut de gamme ou luxe.

Soft Adventure Camp au milieu du désert

Sécurité en Namibie

Aucun souci de sécurité en Namibie. A part à Windhoek où on nous a déconseillé de sortir le soir, le reste du pays ne présente pas de danger. Nous arrivions d’Afrique du Sud, donc clairement cela a aidé également car nous avons gardé nos bonnes habitudes. Comme ailleurs, faites preuve de bon sens, ne provoquez pas de situations qui peuvent tenter (affaires à vue dans une voiture, liasse de billets, matériel photo onéreux, conduite ou marche de nuit). Contrairement à l’Afrique du Sud, les problèmes rencontrés en Namibie sont rarement accompagnés de violence physique.

Pour ma part toujours le même crédo, la sécurité je n’y pense pas systématiquement, mais j’ai toujours un petit radar actif dans ma tête pour ne pas me retrouver dans une situation ennuyante. Et il ne s’est jamais activé ici ! Bref en Namibie on voyage serein !

La conduite en Namibie

Nous en avons déjà pas mal parlé dans nos articles sur le pays, mais en Namibie il faut être prêt à passer du temps dans son véhicule. Et à être secoué dans tous les sens (comptez rouler en moyenne à 60-70km/h) ! Les belles routes goudronnées (type B) cèdent vite la place aux pistes de cailloux, plus ou moins praticables. Tout dépend également de votre véhicule. Nous avons parcouru environ 2 000 km en moins de 2 semaines.

Dans le cadre d’un voyage en 4×4 hors des sentiers battus, il est préférable de se munir d’un GPS avec Tracks4Africa par exemple. De plus la couverture du réseau 4G n’est pas présente dans les zones reculées, optez pour la location d’un téléphone satellite bien utile en cas de pépin mécanique au fond du bush !

De notre côté nous n’avions pas de GPS et avons tout fait avec l’application Mapsme et ses cartes hors ligne bien pratiques. Mais nous sommes restés sur un itinéraire classique qui ne nécessitait pas plus d’équipement.

Si cela était à refaire nous opterions sans hésiter pour un véhicule 4×4. Ne serait-ce que pour le confort. Et avec un budget plus large (voyage hors tour du monde), un véhicule équipé avec tente de toit pour être autonome, explorer plus le pays et limiter les nuits à l’hôtel.

Démarches administratives

Il n’est pas nécessaire de faire de demande de visa pour la Namibie. Avec un passeport français vous pouvez rester 3 mois avec un visa touristique gratuit délivré lors de l’entrée dans le pays. Si vous décidez de louer un véhicule il est préférable de faire une demande de permis international . Elle se fait directement sur Internet (gratuit hors affranchissement pour l’envoi).

Si vous voyagez avec un enfant de moins de 18 ans vous devez être en possession d’un acte de naissance plurilingue. L’absence de ce document peut justifier un refus d’entrée sur le territoire namibien. Vous pouvez en faire la demande en mairie, c’est gratuit et remis immédiatement !!

Top/Flop

La Namibie reste une destination coup de cœur que nous avons adoré. C’est plutôt notre manque d’organisation et notre budget limité qui nous a joué des tours !

  • Top : un vrai périple et une vraie aventure. Les lodges magnifiques, Sossusvlei, le désert, se retrouver seul sur les pistes, les animaux à Etosha, le CCF
  • Flop : la route fatigante à la longue, le prix des hébergements

Bonus top : faire les courses dans un supermarché au son d’ Abba. Cela nous a marqué car les 2 fois nous avons eu le droit au même morceau. Elodie étant fan, cela est resté et maintenant lorsque l’on écoute cette chanson cela nous rappelle à chaque fois la Namibie !

Namibie

Nos destinations à proximité de la Namibie :

Si vous avez des questions en rapport avec l’organisation d’un voyage en Namibie ou sur notre périple, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ou nous envoyer un message. Nous répondrons le plus rapidement possible avec plaisir !

4 Comments

  1. Bonjour, je découvre votre super blogue et j’aimerais vous poser une petite question. Vous connaissez bien Maurice et la Réunion et je crois comprendre que vous avez aussi passé du temps en Polynésie française; j’ai vu vos entrées sur le blogue Les deux pieds dehors. Je planifie un voyage de 4 mois à trois pour mars-juillet 2022. Notre fille aura environ 4 ans au moment du voyage. Nous souhaitons notamment passer du temps dans des pays/régions francophones. Entre Maurice/Réunion/Madagascar et Nouvelle-Calédonie/Polynésie, qu’en dites-vous? Côté budget, est-ce que la Polynésie est (beaucoup) plus chèrante que Maurice/Réunion? En vous remerciant à l’avance, Rémi, Vancouver, Canada

    1. Bonjour Rémi,

      Super projet ce voyage de 4 mois en famille ! Tout d’abord oui la Polynésie est un cran au dessus niveau budget. Les déplacements entre les iles se font principalement en avion et avec une seule compagnie les tarifs sont très élevés (pensez au Pass inter iles). Les hébergements sont aussi assez chers car le tourisme est principalement accès sur des prestations haut de gamme. Mais cela change et il est possible de trouver des pensions de familles, des locations sur AirBnb ou des campings pour limiter ces dépenses. Pour te donner un ordre d’idée, un logement pas cher en Polynésie c’est environ 50-60€ la nuit. Et c’est vraiment le moins cher ! Mais tous nos hébergements étaient très propres et nos hôtes adorables. Les polynésiens sont vraiment supers accueillants ! En revanche il faut ajouter à cela les locations de voiture ou scooter pour les déplacement et c’est très variable : 35€ la journée à Tahiti en négociant un peu, à plus de 50€ la journée sur des îles plus éloignées comme Bora ou Raiatea. A Taaha, un scooter à la journée c’est environ 30€. Autre exemple si vous allez à Moorea, il est plus avantageux de louer la voiture à Tahiti et de la faire passer en bateau à Moorea que de payer une loc sur cette île. Préparez un peu en avance votre itinéraire et les îles que vous souhaitez visiter afin de faire des économies sur l’avion !

      A la Réunion il y a beaucoup plus d’offres mais les logements sont également assez chers je trouve, entre 40 et 60€ (hors hôtellerie) la nuit pour 3 dans un appartement ou un gîte. Pour la voiture c’est environ 25-30€ la journée. A Maurice les hôtels sont également très chers mais il est possible de trouver des solutions sur AirBnb, pour la voiture nous avons payé 15€ par jour mais c’était de la longue durée. En fonction du temps sur place il faut mieux la louer seulement 2 ou 3 jours pour faire le tour de l’île et essayer d’avoir plusieurs hébergements (sud et nord) pour éviter les longs déplacements.

      Sinon, et ce n’est que mon avis, pourquoi ne pas concentrer les 4 mois sur une zone géographique ? Cela évite les longs vols entre ces destinations et permet de voire plus de choses. Par exemple si tu restes dans le Pacifique tu peux ajouter Hawaï, le Vanuatu (que tout le monde me conseille depuis longtemps) ou les fidjis ou l’Australie et cela te permet de rester dans cette zone. De même dans l’océan indien, en 4 mois tu peux ajouter Rodrigues, et pourquoi pas un saut aux Seychelles, en Afrique du Sud ou en Namibie ? Cet itinéraire n’engage que moi si vous souhaitez faire ces 2 parties du monde vous avez bien raison, les 2 sont exceptionnelles avec pour moi un énorme coup de cœur pour la Polynésie !

      Bonne préparation, en tout cas n’hésite pas si tu as besoin de plus d’infos et plus particulièrement sur la Réunion où nous sommes actuellement.

      A bientôt,

      Julien

  2. Merci beaucoup pour ce retour, Julien. En effet, l’idée est de faire une seule zone, soit l’océan Indien, soit l’océan Pacifique. En 18 semaines, c’est théoriquement possible de faire les deux, mais nous préférons poser nos choses et prendre un peu notre souffle, plutôt que de faire le voyage à la course. Pour le Pacifique, ce serait probablement l’Australie, le Vanuatu, la Nouvelle Calédonie, la Polynésie et peut-être le Fidji. Nous sommes allés à Hawaii à plusieurs reprises (plusieurs vols directs quotidiens à partir de Vancouver) et nous avons visité plusieurs pays en Asie, y compris le Vietnam, la Thaïlande, la Malaisie et le Sri Lanka pendant 4 mois quand notre fille avait 8 à 12 mois. Pour l’océan Indien, Madagascar, Maurice, Réunion, Seychelles et peut-être un saut sur le continent pour faire la « Garden route » en l’Afrique du Sud et pourquoi pas la Namibie (très tentante d’après votre bilan!). Dans un scénario idéal, nous aurions 8 mois plutôt que 4 et nous pourrions faire les deux régions !! Mais en vous basant sur vos expériences dans l’océan Indien et dans le Pacifique, si vous pouviez seulement choisir une seule zone géographique, je comprends que vous auriez tendance à opter pour le Pacifique?

    1. Si vous avez 8 mois c’est encore mieux en effet !! Vous pouvez complétement envisager les 2. Choisir entre les 2 zones géographiques j’aurais vraiment du mal… je suis plus attiré par les iles de manière générale car je pratique pas mal de sport d’eau mais nos 2 mois en Afrique m’ont tellement plu que maintenant je rêve d’un grand périple en 4×4 de plusieurs mois !! Disons que pour le dépaysement je choisirais l’Océan Indien et l’Afrique, pour la carte postale et la sécurité le Pacifique…

Post a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge