Slovénie – Découverte en camping d’un pays méconnu

Slovénie En Camping

Aujourd’hui voici le récit de nos 3 semaines de voyage en Croatie…ah non attendez… on me signale dans l’oreillette que la Croatie ne fait pas partie de l’Espace Schengen au moment de notre périple ! Il faut donc présenter un document d’identité valide pour entrer…  c’est nouveau ça dis donc un passeport pour voyager… mais quelle idée (cela me rappelle une escapade en Russie tout ça… on en parlera un jour !!). Ah attendez… breaking news : le mien ne sera pas prêt à temps pour le départ car j’ai fait la demande en mai comme tout le monde… ah ben ok…

– « On passe par où déjà Madame Sacàdos pour nous rendre en Croatie ? »
– « Italie et Slovénie »
– « Parfait cela fera moins de route ! »
 
Ah non attendez, oreillette à nouveau : on nous signale un oubli de sac à main avec passeport et carte de paiement de Madame dans un endroit encore non identifié….
 
– « Heu on est où exactement là ? « 
– « Sur le périphérique de contournement de Milan »
– « Ah cool, juste à 5h de route de chez nous !! « 
– « On fait demi-tour ? « 
– « Moi vivant, jamais !! »
– « Elles commencent bien ces vacances… »
 
Bon cela suffit maintenant on va pouvoir le lancer cet article !@#?
 

Se rendre en Slovénie, ou l’art particulier de notre désorganisation en voyage

Et oui nous aimons voyager mais l’organisation n’est pas notre point fort. Enfin si, nous sommes organisés pour connaitre notre destination, ce que l’on va faire, voir et manger… mais tout le reste, entre chez nous et là-bas et les hébergements c’est une autre histoire ! Nous sommes même complètement à l’arrache ! Mais au fond je crois que l’on aime ça, cela nous permet de conserver un sentiment d’aventure lors de nos voyages. Et puis, même si cela nous joue des tours, nous avons des anecdotes à raconter ! Aller, retour aux choses sérieuses.

Toujours à la recherche des destinations natures et si possible pas trop prises d’assaut l’été (oui en effet l’équation est difficile !!) ce pays a l’air parfait ! Mix slave-italien-autrichien, un beau mélange en perspective. La Slovénie se veut un pays « green », sportif, porté par un respect de l’environnement, une culture du bio bien installée et le tout un peu moins cher qu’en France ! Départ de Lyon pour notre road-trip et le voyage se fera intégralement en camping. Pourquoi voyager en Slovénie en camping ? Réponse simple : le camping c’est bon marché, on est souvent proche de la nature et nous avions déjà eu l’opportunité de le faire, comme lors de nos 3 semaines aux Açores !

Vous trouverez dans cet article tout notre itinéraire dans ce pays méconnu à la frontière de l’Italie. Où dormir, que faire et quoi visiter, toutes les informations utiles pour votre prochain voyage en Slovénie sont ici.

Première étape : découverte de Vérone et du Lac De Garde en Italie

Après 6h30 de route en voiture depuis Lyon, nous faisons un premier arrêt à Vérone. Initialement prévu pour une seule nuit, nous resterons ici 2 nuits afin de recevoir par courrier express le sac à main d’Élodie, oublié le matin du départ (merci maman !!).

Nous passerons sur notre hébergement (Ibis en bordure de ville, parfait mais sans charme) pour nous concentrer sur la ville et la proximité du Lac De Garde.

Vérone, magnifique petite ville italienne, surtout connue pour être le cadre de la célèbre tragédie « Roméo et Juliette ». Au gré de votre promenade vous croiserez très certainement une vieille bâtisse du XIVè siècle, la maison de Juliette et son fameux balcon. Déambuler dans les petites ruelles de cette ville est vraiment très agréable et les arènes à l’entrée de la vieille ville sont aménagées pour accueillir des spectacles : concerts, opéras, théâtre… Vous pouvez les visiter entre 8h30 et 18h30, tarif adulte : 10€, enfant 1€.

Après une demie journée de visite, nous avons pris la direction du Lac De Garde. Premier arrêt à Porto Dusano, petit port typique, pour une baignade bien rafraichissante par cette chaleur. Détour sur les hauteurs du lac par Rocca Di Manerba afin d’avoir une jolie vue sur ce qui nous entoure, puis fin de journée dans la charmante ville de Sirmione pour flâner et diner. Restaurant en terrasse afin de se détendre et profiter du joli coucher de soleil (Ristorante Caruso, cuisine classique sans plus mais grande terrasse sur le lac).

Arrivée en Slovénie et premiers jours sur la côte : Piran et Portoroz

Premier point important, vous devez faire l’achat d’une vignette afin de circuler sur les autoroutes slovènes. Vous pouvez vous la procurer avant de passer la frontière dans les stations services. Attention, en cas de contrôle, l’amende est salée, environ 200€, si vous ne l’avez pas !! Il existe 3 durées différentes (toutes les infos ici) :

  • vignette pour une semaine : 15€ (moto 7,5€)
  • vignette pour un mois : 30€ (moto 15€)
  • vignette pour une année : 110€ (moto 47,50€)

Premier coup de cœur pour Piran ! Joyau de l’Adriatique sur l’étroit bout de côte slovène aux influences italiennes. Vous trouverez quelques grands parkings payants à l’entrée de la ville en suivant les panneaux car on ne peut circuler en voiture, la ville est entièrement piétonne. Le reste du trajet se fait en navette gratuite ou à pied (environ 10min de marche). La ville vaut vraiment de s’arrêter quelques jours : grande place centrale et ses maisons vénitiennes avec cafés et restaurants, port charmant et petites ruelles donnant toutes sur l’Adriatique pour piquer une tête. Nous on adore ! Il faut savoir ralentir, prendre son temps, se perdre dans le dédale de petites ruelles pour tomber sur un petit marché, une échoppe ou un café sympa. Vraiment la ville se vit au ralenti sans se presser. Pas de plage ici, mais un bord de mer bétonné. Alors oui, dis comme ça c’est pas sexy, mais on ne vient pas ici pour la bronzette ! Et finalement c’est très bien, on se baigne, on profite de la douceur de vivre, on mange une glace, on boit un verre et l’on profite du coucher de soleil… franchement nous n’avons besoin de rien de plus pour passer un bon moment !

Si vous voulez repartir avec une jolie photo de la ville, voici 2 endroits pour prendre de la hauteur :

  • grimper dans le Campanile vénitien (vieilles marches en bois pas rassurantes) de la cathédrale Saint Georges pour admirer la pointe de la ville et la place Tartinijev Trg
  • un peu plus en retrait, rejoignez les remparts de la ville, placez 2€ dans le tourniquet (prévoir de la monnaie), grimper dans la tour et admirer le paysage !

Sur le retour, arrêt à la station balnéaire de Portoroz. Son casino, ses hôtels de luxe et ses plages privées… haut lieu du tourisme slovène, nous passons notre tour. Je pense que la ville est parfaite si vous cherchez de l’animation, mais ce n’était pas notre cas.

Notre camping à proximité de Piran : Kaki Plac

Nous avons passé 3 nuits au camping Kaki Plac. Au bout d’une petite route, à flan de montagne dans la végétation, il est situé à seulement 15 min en voiture de Piran. Ambiance détendue baba cool, feu de bois le soir, hammac, espaces communs pour manger et boire un verre, tendance éco-bio qui nous va bien !! Petit emplacement suffisant pour notre tente, 15€ la nuit. Possibilité de louer une tente sur place ou de s’installer dans des tentes déjà prêtes, abritées par un petit toit en bois (entre 20 et 30€ par nuit). Je vous recommande vraiment cet endroit si vous aimez la nature, un confort rudimentaire mais suffisant et les gens authentiques. Pour nous c’était parfait ! Vous pouvez réserver directement sur le site ici.

Camping Kaki Plac

Les innombrables trésors slovènes

Nous remballons notre tente et après un petit briefing sympa avec le patron du camping nous voici à nouveau sur la route. Alors… que voir en voyageant un peu plus dans les terres ? Voici ce que nous avons fait :

  • Visiter le parc Škocjanske jame et descendre dans les célèbres Grottes de Škocjan. Inscrites au Patrimoine Mondial de l’UNESCO elles sont réputées pour leur immense cavité de 146 mètres de haut surplombée par une passerelle. Possibilité de faire une grande balade à pied en plus des grottes dans le village et le long de la rivière souterraine. Ouvertes de 10h à 17h en été, entrée adulte entre 16 et 24€ (enfant 7,50 – 12,50€) en fonction du circuit choisit. Plus d’informations ici.

  • Se rendre jusqu’au Château de Predjama. Magnifique château du Moyen-Age bâtit dans une grotte et entouré de falaise. Très beau lieu qui vaut le déplacement. Nous n’avons pas fait la visite (entrée adulte 14,90€ et enfant 8,90€) mais il est possible de coupler l’achat du billet avec celui de la Grotte de Postojna (pas faite non plus, un peu trop « Disneyland de la grotte » pour nous ) afin de faire quelques économies.

  • Plutôt que visiter Postojna nous avons préféré passer l’après-midi à nous balader en forêt dans le petit parc de Rakov Škocjan, à proximité de la ville de Unec. Super endroit en pleine nature, vous pourrez vous arrêter à Weaver Cave pour un petit tour entre forêt, grotte et rivière. Mais aussi arpenter un vieux pont en pierre ou admirer certaines formations rocheuses, idéal pour décompresser et être seul !!

  • Visiter la ville de Ptuj. Étendue le long de la rivière Drava, ville de termes à la riche histoire, n’hésitez pas à faire le déplacement. Jolies ruelles tranquilles, églises, monastères, le tout dominé par son château. Vous serez ici en ville mais loin de toute agitation avec une très belle vue sur les toits rouges qui entoure le lieu.

  • Se rendre à la capitale : Ljubljana. Idéalement située au centre du pays, nous avons passé 2 jours dans la nonchalante et décontractée capitale Slovène. La vieille ville est lovée dans les méandre de la rivière du même nom, bordée de terrasses de cafés et restaurants. Vous pourrez admirer le Pont des Dragons ou encore monter en funiculaire vitré (aller-retour adulte 4€, aller simple 2,20€, enfant 3€-1,50€) pour visiter le château de la ville (entrée adulte 7,50€, enfant 5,20€). Les berges piétonnes sont très agréables à arpenter et vous arriverez probablement sur la magnifique Place Preseren.

Notre camping en Slovénie à proximité de Ljubljana

Pas toujours simple de trouver un camping à proximité des grandes villes. Nous avons finalement choisit le Ljubljana Resort Hotel & Camp, situé en bord de rivière à environ 15min seulement du centre ville. Camping 4* proposant également des hébergements en mobil-homes ou dans un hôtel. Endroit classique, sans charme mais qui fait le job, les emplacements pour les tentes ne sont pas très grands mais vous aurez sur place tout le confort nécessaire (douche, machine à laver, tennis, piscine, mini golf…). Pas vraiment notre style !! Possibilité de navette pour rejoindre le centre ville ou de location de vélo. Comptez environ 35€ la nuit pour deux en haute saison… un peu cher tout de même pour dormir dans sa tente !! Plus d’informations ici. Je pense qu’un AirBnB dans le centre est quand même plus sympa pour le coup.

Le nord de la Slovénie : direction la montagne !

Après cette gentille mise en jambe, place à présent à une partie du voyage un peu plus aventurière et sportive. Et oui comme le prouve le drapeau slovène, le cœur du pays c’est la montagne. La campagne est très jolie, avec ses églises colorées et coquettes, ses fermes et villages proprets, ses grandes plaines vertes. Tout semble respirer la tranquillité et la simplicité. Tout ça sous la pluie la majeure partie du temps bien évidemment !!

Campagne Slovénie
  • Faire du rafting sur la Savinja. Il avait plu, le niveau d’eau était haut et le débit important. Descente très sympa, parfait pour découvrir le rafting. Pour ceux qui ont l’habitude, cela manque de sensations fortes à mon goût ! Descente faite avec Adventure Valley (bookée auprès de notre camping) 40€ par personne, accompagnateur très pro et sympa.

  • Grimper dans les alpages de Velika Planina et faire une randonnée dans les anciens villages de bergers. C’est l’un des endroits touristiques de la Slovénie, à seulement 30 minutes de Ljubljana, mais qui vaut le déplacement. Départ en téléphérique depuis Kamnik (prenez bien un ticket télécabine + télésiège pour arriver directement sur la plateau, 15€ par personne). Paysage incroyable avec les cabanes de berger typiques et des vaches partout !! Possibilité de se restaurer sur place (charcuterie, fromages, soupe, miam-miam !!). Détour à faire sans aucune hésitation.

  • Rester émerveillé devant le spectacle de la vallée glacière de Logarska Dolina où la Savinja prend sa source. Paysage alpin par excellence, montagne escarpée… juste ouah !! Possibilité de faire une petite randonnée jusqu’à la cascade de Rinka si vous venez pour la journée.

Notre camping à Lubno ob Savinji : NaturAventura

Chaudement recommandé par le gérant du camping près de Piran. Endroit magique, en bord de rivière, tous les espaces communs sont en bois, hamacs, livres à dispositions, … Même philosophie qu’au Kaki Plac, respect de la nature et de l’environnement, partage,… tout était parfait. Enfin tout doit être parfait lorsqu’il fait beau, j’avoue que nous avons eu de la pluie pendant 2 jours sur 3 !! Emplacement pour une tente 14€ par personne ou possibilité de s’installer dans une tente abritée avec matelas pour 21€ par personne (ce que nous avons choisi finalement pour ne pas mouiller tout notre matériel à cause de la pluie) . Propose moult activités en plein air, du rafting au parapente, en passant par la location de vélo ou de la randonnée / escalade en montagne. Vraiment très complet, le village tout proche est également mignon et mérite d’en faire le tour à pied. Toutes les informations sur ce super camping ici !

Entre lacs et montagnes autour du Triglav : le cœur de la Slovénie

Le voyage continue avec le retour du beau temps… ouf ! Loger en camping sous la pluie il y a mieux quand même !! Et puis le mauvais temps joue sur le moral au final nous ne profitons pas pleinement du pays.

  • Pour commencer direction un haut lieu du tourisme slovène : le Lac de Bled. Il est de toutes les photos et publicités pour le pays, impossible de passer à côté. En effet le lac est magnifique, le dégradé de couleurs émeraudes, l’ilot, le tout entouré de montagnes, le panorama reste gravé dans ma mémoire, sans conteste. Très belle vue également depuis le château sur les hauteurs. Mais c’est tout ! C’est beau, mais rien d’autre, il manque un petit quelque chose supplémentaire pour s’attacher au lieu je trouve.
Lac de Bled

  • Personnellement j’ai largement préféré le côté naturel et sauvage de notre destination suivante : le Lac de Bonhinj. Moins tape à l’œil, à environ 30 minutes en voiture du Lac de Bled, c’est le bout de la route. Impossible d’aller plus loin ! Ici vous pourrez profiter de belles balades à pied ou en vélo autour du lac, faire du canoë, marcher jusqu’à la jolie cascade Savica. Attention vous perdrez quelques degrés en arrivant ici, le climat est plus montagnard. Nous avons adoré ces quelques jours au bord du lac.

  • Proche du lac de Bled n’hésitez pas à faire une halte aux magnifiques Gorges de Vintgar. Le long de la rivière Radovna, la visite se fait sur des passerelles en bois aménagées le long des gorges sur presque 2km. Les couleurs sont impressionnantes, à nouveaux ces teintes vertes émeraude, une eau translucide, quelques cascades. Nous avons vraiment adoré cette balade facile en pleine nature. Attention cependant en été l’affluence peut être importante et le sentier un peu encombré ! Ticket 5€ pour les adultes et 2,5€ pour les enfants

Notre camping au Lac de Bonhinj : Camp Zlatorog Bonhinj

Idéalement situé à l’extrémité ouest du lac, vous trouverez ici tout le nécessaire pour un excellent séjour : sanitaires récentes (cela a son importance !!), jeux pour les enfants, restauration, location de canoë… De plus il propose toutes les activités sportives possible dans le coin ! Les emplacements pour les tentes sont parfois un peu anarchiques, le camping fonctionne par zone (de A à C en fonction de l’éloignement du lac), nous avons changé 2 fois de place pendant notre séjour pour nous rapprocher du rivage. C’est le seul endroit où je vous conseil de réserver à l’avance car il était presque complet à notre arrivée. Prix entre 24€ et 31€ l’emplacement tente pour 2, sans électricité en fonction de la zone. Toutes les informations sur le Camp Zlatorog ici.

Fin du voyage

Nous poursuivons notre road-trip en direction de Kranjska Gora au Nord du pays. Au cœur des Alpes Juliennes nous nous attaquons au col de Vršič. Cette route, construite par les prisonniers de guerre russe lors de la première guerre mondiale, mène au plus haut col du pays (1 611m) ! Accrochez-vous pour 25 kilomètres, 50 virages en épingles pour rejoindre Trenta et la vallée de la rivière Soča. Les paysages sont grandioses, vous ne regretterez pas le passage par cette route. De plus, cela permet de connaitre un peu mieux l’histoire de la région pendant cette période sombre. Cette épopée nous mènera jusqu’à Bovec, dernière étape de notre voyage et capitale des sports extrêmes en Slovénie.

La ville est très agréable et dynamique, il règne ici une joyeuse atmosphère. Nous décidons de nous offrir notre baptême de parapente, sport que je voulais essayer depuis longtemps. Après quelques minutes à arpenter le centre ville, nous poussons la porte d’une petite agence pour demander des renseignements. La gérante nous confirme que toutes les conditions climatiques sont réunies aujourd’hui pour faire un beau vol, pas certain que cela se maintienne le lendemain… allez c’est parti mais nous devons faire quelques kilomètres par nous même pour trouver nos binômes qui doivent être en train d’atterrir quelque part… ok, go !

135€ chacun en moins dans le portefeuille nous partons à leur recherche avec le peu d’indications données. Nous les trouvons comme prévu dans un champ en face de l’église de Log pod Mangartom. On grimpe dans le 4×4, nous faisons connaissance, 30min d’ascension plus tard, on nous colle tout le matériel sur le dos et c’est parti pour 20min de grimpette jusqu’au spot de départ. Petit briefing et on s’élance….. Alors oui tout est allé très vite mais on ne s’attendait pas à ça !! Je passe sur la vue à tomber (le Mont Triglav face à nous, les alpes italiennes de l’autre côté, les forêts, cascades…. bref un enchantement de paysage) et je vais m’attarder sur l’aspect sportif du parapente. Départ à 2 000m d’altitude, arrivée à 2 200m avec les courants ascendants, on parle bien de sport, les gars se font plaisir ! Virage sur virage, position à l’horizontale, on s’approche le plus près possible des falaises, même moi je suis bien brassé et … ah oui nous gardons contact par radio avec le binôme d’Élodie. Il semblerait qu’elle soit malade, ou en tout cas bien angoissée, je ne comprends pas tout ! Pour elle la descente va s’écourter et moi j’aurais le droit à mes 30 min de bonheur dans les nuages !! Nous arrivons à terre, Élodie est allongée dans l’herbe, un peu pâle mais ça va ! Moi j’ai le droit à un compliment pour mon atterrissage (tu as atterri comme une gamine de 16 ans…. ah ben non en faite c’était peut être pas un compliment finalement !!). Nous terminons tous à la terrasse d’un café pour boire une grande bière et nous remettre de nos émotions. Le parapente en Slovénie, oui, mais accrochez vous !

Nous nous accordons une dernière journée détente en traversant la frontière, direction l’Italie et le Lac de Predil (30min de route). Joli lac entouré de montagnes, baignade agréable et bain de soleil, parfait pour nos derniers moments avant notre retour en France.

Notre camping à Bovec : Adrenalin-Check Eco Place

Il fait partie du même « réseau » que notre premier camping à côté de Piran. Situé au Sud de Bovec, l’emplacement est idéal, en dehors du village au pied des montagnes. Même principe de garder la nature au centre du concept, sanitaire en bois, magnifique espace commun avec un grand « camp kitchen » qui nous a rappelé l’Australie et qui permet de rencontrer les autres voyageurs. Vous pourrez réserver toutes vos activités sur place. Attention nombre d’emplacements pour les tentes limité, propose également de très beaux hébergements de type tente safari avec structure en dur. Emplacement une tente pour 2 personnes , 30€ la nuit. Toutes les informations sur l’Eco Place ici.

C’est donc l’heure du retour à Lyon en traversant à nouveau l’Italie et …. ah du nouveau du côté de l’oreillette : on me confirme que compte tenu de la longueur de cet article nous n’avons pas le temps d’aborder cette partie ! Soit, nous ne parlerons donc pas d’une casse de valve de liquide de refroidissement sous 40° à l’ombre. Le tout une veille de jour férié italien…. trop dommage vraiment ! Comme disait l’autre « l’important ce n’est pas la destination, c’est le voyage « …. et bien il ne devait pas voyager en 206 lui 😉

Alors la Slovénie ?? Vous l’aurez compris, ce pays nous a entièrement conquis !! Rien ne nous a déplu, de l’accueil chaleureux des slovènes à la beauté des villes, de la simplicité apparente des modes de vie à la nature belle et sauvage. Je ne comprends pas pourquoi ce pays ne rencontre pas plus de succès… peut être l’absence de plage de sable… mais qui s’en plaindra ? Pas nous en tout cas ! Si vous êtes à la recherche d’une destination nature et sportive mais aussi riche historiquement et culturellement, alors foncez les yeux fermés vous ne serez pas déçu.

Lors de la préparation de notre voyage, j’ai trouvé énormément d’informations sur le blog Slovénie Secrète, n’hésitez pas à le consulter c’est une véritable mine de bons plans intéressants.

Une question, un commentaire, un bon plan à partager sur votre séjour en Slovénie ? N’hésitez pas à nous laisser un message ci-dessous.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge