Escale de 2 jours à Dubaï : ville de la démesure

Burj Al Arab

Lundi 4 février, 10h30. Cette fois nous y sommes. C’est le grand jour. Notre grand départ. Le premier stop se fera à Dubaï (renommée « Dubab » par Martin). Cela nous permet de couper notre trajet en deux jusqu’à l’île Maurice : deux vols d’environ 6h30 chacun. Plus confortable avec Martin pour qui c’est la grande première en avion.

Dubaï n’a jamais fait partie des destinations que je souhaitais spécialement visiter. Ce n’est pas vraiment le genre d’endroit où nous aimons passer nos vacances ou programmer nos voyages. Mais il y a quand même une sacrée dose de curiosité qui entourait cette ville. On en entend si souvent parler et ce que l’on en voit est toujours si impressionnant. Et puis en février il ne fait pas trop chaud (environ 25°) ce qui nous permet de nous habituer avant Maurice. Allez c’est décidé nous restons 3 nuits et 2 jours sur place pour se faire une petite idée de cet Émirat.

Notre arrivée

Notre premier long vol avec Martin s’est très bien passé. Nous avons voyagé avec Emirates, c’était la première fois pour nous. En A380 en plus, j’adore cet avion ! Que du positif sur cette compagnie : personnel adorable, facilité d’enregistrement et d’embarquement pour les familles, prêt de poussette dans l’aéroport, de la place pour les jambes, grand choix de repas et plein de petits cadeaux pour notre petit bout ! Les hôtesses font également une photo Polaroïd de Martin en souvenir de ses vols ! Mais après un réveil à 5h du matin, la fatigue commence à se faire sentir. Il est déjà 19h30 ici, il faut encore passer la douane, récupérer nos sacs et se rendre à l’hôtel. Nous optons pour un taxi par confort, Martin s’endort directement dans les bras d’Elodie. Premier repas : room service ! Après cette longue journée le dodo est bien attendu.

Nous avons logé au Golden Tulip Media Hotel, dans le quartier de Barsha Heights. Bon hôtel, accueil sympa, piscine, petit déjeuner, environ 90€ la nuit. Chambre spacieuse, lit bébé mis à disposition. Pas grand chose aux alentours (supérette juste derrière) mais métro Internet City à 5 minutes à pied.

Il faut le voir pour le croire

C’est inévitablement dans cette ville que cette expression prend tout son sens. Moi qui suis un grand fan de films et plus particulièrement de Science Fiction, j’ai l’impression ici d’être plongé dans une ville du futur.

C’est également la ville de tous les superlatifs ! Hôtel le plus luxueux, building le plus haut, mall le plus vaste, … Rien n’est ici fait dans la simplicité, pas de demi-mesure il faut que ça en jette. On pourra également ajouter Parc Aquatique le plus cher 🙁 🙁 De façon générale toutes les activités dans l’Émirat sont onéreuses car la destination est positionnée principalement sur le créneau du luxe. Mais si vous avez les moyens, vous trouverez ici des tonnes d’activités !

Malgré tout la ville exerce une certaine attraction. Nous avons passé 2 journées très agréables. La ville se vit très facilement avec un enfant, les déplacements en taxi ou métro sont simples. Et puis les points d’intérêt ne manquent pas. Idéalement il aurait même fallu rester un ou deux jours de plus pour en voir d’avantage.

Première journée : Burj Khalifa et Dubaï Mall

Après avoir avalé notre petit déjeuner nous sautons dans un taxi direction Burj Khalifa. Le manque de sommeil et des bons réflexes me fait oublier les basiques : toujours demander le « meter » dans un taxi. On paye 25€ un trajet qui en vaut 10… au moins je suis directement dans le bain, je remets mon cerveau en mode Sac à dos !

Bienvenue dans la plus haute tour du monde

Nous arrivons devant le Dubaï Mall que nous traversons rapidement pour rejoindre l’entrée de la fameuse tour qui a en partie mis l’Émirat en faillite en 2009 (merci les généreux voisins pour le renflouage express). Nous sommes impatient : 830 mètres de haut, les ascenseurs les plus rapides, on veut voir ça ! Nous avions acheté nos billets en avance sur Internet. Prix environ 35€ par personne, gratuit pour Martin. Cela ne nous a pas empêché de patienter environ 25-30 minutes à l’entrée. C’est la grosse attraction de la ville, il y a du monde !

Enfin dans l’ascenseur, on est serré comme des sardines, les touristes filment les étages qui défilent. Moins de 2 minutes plus tard, nous y sommes : la plateforme du 125è étage. La vue à 452 mètres du sol sur la ville est exceptionnelle, la partie supérieure de la tour au dessus de nos têtes donne le vertige. On se rend mieux compte de l’étendue de la ville sortie du désert et de la folie de ses dirigeants. Quelques photos, il fait chaud, Martin s’impatiente, les touristes asiatiques m’ont à l’usure. On zappe la boutique souvenir…. pour s’apercevoir qu’il faut maintenant patienter plus d’une heure pour redescendre. Après 20 minutes d’attente nous sommes sauvés par une employée qui permet à quelques parents avec de jeunes enfants de s’échapper plus rapidement. Ouf !!

Retour sur terre, lors de la sortie nous pouvons consulter plein d’informations sur la construction de la tour et en apprendre un peu plus. Sympa. Non loin de l’entrée trône une immense maquette du prochain projet immobilier démesuré de la ville : Dubaï Creek. Port, plage artificielle, mall, habitations et tour de plus de 1km de haut même si la hauteur finale est pour l’instant tenue secrète ! Le futur phare de l’orient. En toute simplicité ! Je ne sais pas où ils s’arrêteront, une chose est sûre ils ont de l’ambition !

Plus qu’un centre commercial, un parc d’attraction

Nous passons le reste de la journée dans le Dubaï Mall. Déjeuner dans un food court que nous apprécions tant, puis nous partons à la découverte de ce centre commercial. Petit tour par la magnifique esplanade qui permet d’admirer la Burj Khalifa et ses bassins. Nous avons la chance d’arriver au moment du spectacle des fontaines, vraiment impressionnant. Nous avions prévu de venir le soir mais finalement en journée c’est très beau également.

Commence ensuite une série de « ouahhh » « ohhh » tellement de choses improbables se succèdent sous nos yeux dans cet endroit. Florilège :

  • une patinoire géante
  • l’aquarium et son plus grand mur de verre
  • un squelette de dinosaure
  • Dark Vador et son armée de Stormtroopers
  • la chute d’eau et ses plongeurs
  • des œuvres d’art partout
  • une salle de jeux immense dont une grande partie dédiée à la VR
  • le souk

J’en oublie certainement mais cela nous a fait l’après-midi. Martin lui c’est rapidement endormi dans le porte-bébé. Il se réveillera pour le retour en métro, récent et bon marché par rapport au taxi.

Retour à l’hôtel, premier plouf dans la piscine avec Martin et nouveau room service par flemme de chercher un restaurant. Gros dodo après une journée chargée !

Seconde journée : Dubaï Marina et Souk Madinat Jumeirah

Nous devions consacrer cette seconde journée au Parc Aquatique Wild Wadi ou Aquaventure. Mais franchement vu le prix (plus de 200€ pour nous trois !) nous avons décidé de visiter tranquillement une autre partie de la ville. De plus si vous prévoyez de vous rendre dans l’un de ces parcs pensez à acheter vos places bien en avance car c’était complet lorsque nous y étions.

En route en métro pour rejoindre Dubaï Marina. Quartier résidentiel en bord de mer construit autour d’une immense marina artificielle de plus de 3km de long. L’endroit est vraiment top et super bien aménagé. Les hauts buildings, parfois très stylés, côtoient les food truks et les yachts. Pas de voiture, de longues promenades piétonnes, parfait avec Martin qui a pu courir en toute sécurité. Des jeux pour enfants parsèment le parcours sous chaque pont. Cela nous change des dessous de pont lyonnais qui sentent le pipi !!

Nous en profitons pour déjeuner sur place. Nous choisissons un food truck végétarien, le Kcal, pour manger en terrasse au bord de l’eau. Après avoir remonté la marina jusqu’au bout nous prenons un taxi pour notre prochaine visite.

L’art de faire du typique avec du récent

Autre symbole tout en superlatif de la ville : la Burj Al Arab. Hôtel iconique de Dubai, seul hôtel 7* au monde avec son héliport au sommet.

Pour l’apercevoir nous nous rendons au Souk Madinat Jumeirah. La particularité de cet endroit est qu’il ressemble à un Souk traditionnel dans le style architectural du golfe arabique. Mais en tout neuf ! J’avoue cela fait illusion car c’est extrêmement bien réalisé et nous avons apprécié nous balader dans ces petites rues couvertes entourées de canaux. Les échoppes proposent aussi bien des souvenirs que des manteaux de fourrure…

Martin s’endort à nouveau dans le porte bébé et nous nous installons à la terrasse du café Costa pour profiter de la vue sur la Burj Al Arab. Nous assistons au traditionnel ballet sans fin des touristes à selfie… nous vivons une drôle d’époque tout de même ! Retour en taxi à l’hôtel pour un dîner pique-nique dans la chambre avant une nuit nécessaire pour affronter notre second vol. Direction Maurice pour retrouver les copains, le début d’une grande aventure. Nous ne ferons pas le voyage seuls, puisque, surprise ! Nous sommes sur le même vol qu’Audric qui rentre de France.

Finalement, il y en avait des choses à dire pour seulement 2 jours de visite. C’est bien là le paradoxe de cette ville. Pour ma part, je la trouve attirante et repoussante à la fois. Trop chère, trop bling bling, trop à l’encontre du mode de vie que nous visons et de l’air du temps. Et en même j’étais comme un gamin dans une salle de jeux devant tous ces buldings, la tête vissée vers le ciel ou à arpenter en courant les salles de jeux en VR du Dubaï Mall.

Escale Dubaï

Je dirais parfait pour une escale afin de combler ma curiosité mais pas plus !

Et vous, vous avez aimé Dubaï ? Vous avez vu des endroits encore plus fous ? Laissez nous un commentaire pour en discuter.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge