Afrique Du Sud : cinq jours au Parc Kruger en famille

Voyage Kruger

Mythique parc sud africain, le Parc Kruger est le plus vaste et le plus ancien du pays. Rien que son nom me donne des frissons. Jamais je n’aurai pensé avoir la chance de pouvoir venir un jour ici. Et puis notre projet de voyage prenant forme, il s’est rapidement imposé comme un passage obligatoire.

Et à raison : diversité des paysages et qualité des hébergements couplé à la possibilité de se déplacer librement dans son propre véhicule en font souvent le point d’orgue lors d’un séjour dans le pays. De plus il est possible de partir à la découverte des animaux de multiples façons : en véhicule 4×4 au coucher ou au lever du soleil, à pied accompagné par des gardes, etc… Et puis bien sûr les animaux, présents en quantité, ce qui garantie quasiment de ne pas rentrer bredouilles en rencontres spectaculaires. Notre parcours, nos rencontres et nos coups de cœur de ces 5 journées qui resteront gravées dans notre mémoire.

Wildcard, un investissement rentable pour les familles

Il faut savoir qu’en plus du prix de l’hébergement (environ 90€ par nuit dans un hébergement pour 3 personnes) un droit d’entrée s’applique par jour et par personne (22€ par adulte et 11€ par enfant). Nous avons donc choisi avant notre départ d’investir dans une Wildcard famille. Elle se commande sur Internet et elle est valable un an. Elle permet de visiter tous les parcs gérés par SANParks (South Africa National Parks) en Afrique du Sud (également les Big Game Parks au Swaziland) et des réserves naturelles sans frais supplémentaire.

C’est une option à prendre en compte en fonction du nombre de personne qui voyage, des parcs que vous souhaitez visiter et du nombre de jours de visite. De notre côté, à 3 il était plus rentable d’investir dans cette carte. Pensez à la commander longtemps à l’avance, elle a mis environ 4 mois à nous parvenir par la poste. Néanmoins la lettre de confirmation d’achat de la carte imprimée (que vous devrez avoir avec vous) suffit lorsque vous entrez dans les parcs. Toutes les informations concernant les logements et la Wildcard se trouvent sur le site de SANParks. Elle nous a couté 280€ et était déjà presque rentabilisée après nos 5 jours au Parc Kruger.

Attention, la Wildcard ne fonctionne pas à Sainte Lucie dans le Isilamango Wetland Park.

De notre côté elle nous a été utile pour : Parc Kruger, Mlilwane au Swaziland, Addo, TsiTsikamma, Boulders Beach et le Cap de bonne espérance (n’oubliez pas de la présenter !).

Itinéraire et logements

Après notre passage par Graskop et la visite du Blyde River Canyon, nous sommes entrés dans le parc par Orpen Gate, située à peu près au centre du parc. Cela nous a permis de passer une journée dans le parc afin de rejoindre notre premier camp (Letaba) et de faire de belles rencontres avec des éléphants, zèbres, girafes et autres. Il faut absolument réserver tous les logements à l’avance car lors de l’enregistrement les employés du parc délivrent un permis avec le nombre de jours autorisés à rester à l’intérieur. Ce permis est ensuite demandé lors de la sortie et à chaque camp où l’on reste dormir. Une fois à l’intérieur vous pouvez quitter votre camp à partir de 6h du matin et il faut être rentré au plus tard à 17h30.

Carte itinéraire Kruger
Carte maison de notre carnet de voyage !

Nous avons décidé de rester 5 nuits sur place dans les camps gérés par SANParks :

  • une nuit à Letaba (Unit D39)
  • deux nuits à Satara (Unit B26)
  • une nuit à Skukuza (Unit A173)
  • une nuit à Berg-En-Dal (Unit 91)

Nos camps préférés : Satara pour l’agencement de la hutte et l’espace extérieur top et la forte possibilité de voir des lions. Et Berg-En-Dal pour ces chalets en briques immenses avec terrasse et la quasi certitude de voir des rhinocéros tôt le matin à moins de 20min du camp.

Il s’agit à chaque fois de hutte en forme traditionnelle ronde, confortable et plutôt bien aménagée. Seul le camps de Berg-En-Dal, plus récent, propose des maisonnettes classiques en brique, plus grandes, et avec une belle terrasse. Vous aurez également à votre disposition un espace pour le braai pour manger vos grillades au coin du feu. Nous avons été agréablement surpris par ces hébergements.

Mis à part celui de Skukuza (pas de cuisine ni de quoi faire la vaisselle, il faut se rendre dans l’une des cuisines communes, vraiment pas pratique) nous nous sommes sentis très bien dans ces camps. Seul gros point noir, le prix. 90€ la nuit en moyenne pour 3, cela reste très cher lorsque l’on veut passer plusieurs jours dans le parc. Cela dit cela reste moins onéreux que les hébergement dans les lodges privés.

Ce circuit permet d’avoir un bon aperçu du parc, car en plus d’avoir certaines spécificités quant à la présence des animaux, les reliefs et la végétation varient beaucoup entre le centre et le sud.

Entre Letaba et Satara nous avons également fait une petite halte déjeuner à Olifant. Le cadre est somptueux, juste en hauteur de la rivière du même nom, et permet de voir éléphants, hippopotames et girafes depuis le point de vue.

Pour l’anecdote, évitez de manger votre sandwich depuis le promontoire du camp. Et oui une bande de singes chapardeurs se cachent dans les arbres à l’affût de nourriture !! Et pendant que j’observai au loin avec mes jumelles, j’entends une petite voix « oh non le sandwich de papa…le singe… » Je me retourne et là, Martin au milieu de quelques primates venus nous piquer notre déjeuner. Je cours mais trop tard, ils sont dans les arbres à me narguer. Au même moment un autre en profite pour me piquer mon yaourt dans mon sac !! On s’est fait avoir comme des bleus !! Malins les singes, car ils attendent vraiment que l’on s’éloigne de notre sac avant de se jeter dessus !! Et ce n’est pas la dernière fois que l’on aura affaire à eux en Afrique du Sud !!

Observation de la faune sauvage

Le Parc Kruger est une opportunité unique d’observer de nombreux animaux sauvages. En plus de se laisser guider par le hasard en conduisant, chaque camp possède un tableau où l’on peut apercevoir à quel endroit a été vu chaque animal, où chacun peut indiquer à quel endroit il a vu quels animaux. De quoi éveiller ses sens de traqueur de vie sauvage en partant sur certaines pistes dans l’espoir de voir un animal rare. Des cartes sont vendues dans tous les camps avec le descriptif de chaque animal (une version enfant existe également) et toutes les pistes praticables. Une bonne idée pour connaitre un peu mieux tous ces animaux. En plus cela permet de cocher les animaux vus chaque jour et de faire un petit bilan de la journée le soir avec Martin. Nous sommes trop fiers car maintenant il connait des noms d’animaux sauvages qui nous étaient totalement inconnus auparavant !!

Nous avons eu la chance de pouvoir observer tout ce que le parc promet d’offrir : éléphants, rhinocéros, impalas, girafes, zèbres, lions (de loin !!), hyènes, oiseaux, hippopotames, crocodiles, gnous, léopards, phacochères, buffles, et bien d’autres ! Seul regret, pas de trace du guépard vraiment difficile à apercevoir. Nous aurons la chance de nous rattraper en Namibie avec ce discret félin. Voici un petit florilège de nos rencontres :

Excursions

A Satara nous avons réservé 2 excursions. Morning Drive pour moi et Morning Walk pour Elodie. Et oui comme il est impossible d’emmener Martin avec nous (les jeunes enfants ne sont pas acceptés car les véhicules sont ouverts, et pour la marche dans le bush, on va éviter de s’en servir d’appât !) nous faisons une excursion chacun notre tour. On s’adapte à notre vie de parents – voyageurs !

Morning Drive

Réveil à 4h15 pour un rendez-vous à 4h45…voir les animaux cela se mérite ! Départ en véhicule 4×4 ouvert ( bien se couvrir car le matin ça caille sec) et c’est parti. La première partie du trajet se fait de nuit, les personnes assises au fond sont mobilisées pour orienter les lampes. Nous roulerons jusqu’à 9h mais la chance n’est pas de notre côté ce matin-là. Quelques girafes, des buffles, une hyène tenant une tête d’antilope dans sa gueule mais pas de gros chats…. Comme nous le rappelle notre guide : si vous voulez être certain de voir un lion, allez au zoo. Ici l’observation des animaux sauvages est en grande partie une question de chance, être au bon endroit au bon moment. Même sans avoir aperçu de lion, léopard ou guépard, cette excursion reste très intéressante car le guide est une mine d’informations sur les animaux et le parc. Prix : 328 ZAR

Morning Walk

Réveil à 4h45 (trop de chance, une demie heure de rab de dodo pour Elodie !) pour un rendez-vous à 5h15. Départ de nuit en 4×4 pour arriver au lever du jour au point de départ de la promenade, en plein milieu de la savane. Les guides nous mettent directement dans l’ambiance ! Ils descendent du 4×4 en premier et font un rapide tour d’horizon avec leur fusil pour voir s’il n’y a aucun danger, avant que le groupe puisse descendre.

Les consignes : pas de bruit, ne parlez pas quand on ne vous y autorise pas, restez en ligne et assez proches les uns des autres. Nous marchons donc silencieusement, en s’arrêtant de temps en temps pour que notre guide nous donne quelques explications sur ce qu’on voit, ce qu’on entend. C’est très excitant et un peu flippant de se dire qu’on se promène dans la savane ! Surtout lorsque l’on entend des grognements tout près, que les guides dégainent leur fusil et qu’on est le dernier dans la file ! Ou que l’on voit à une dizaine de mètres deux énormes buffles nous fixer, gronder et se mettre en position d’attaque avant de déguerpir de l’autre côté (bon on était séparés par un petit cours d’eau, mais quand même !). Je recommande vraiment cette expérience immersive, et le petit plus : ça fait du bien de marcher après ces heures dans une voiture ! Prix : 570 ZAR

Bilan de 5 jours de safari avec un enfant

Et Martin dans tout ça ?? Sacrée expérience lorsque l’on a que 2 ans et demi ! Le parc en lui-même est vraiment bien adapté aux familles : logements familiaux, piscines, aires de jeux, livret de présentation des animaux pour enfant… Il nous a surpris car il s’est montré très intéressé par notre quête animalière ! En revanche les longues heures de route, parfois sans rien apercevoir l’ont vite lassé ! Qu’importe en roulant à 20km/h, il était détaché dans la voiture, pouvait jouer, venir avec nous devant et même conduire !! Car si nous pouvions nous émerveiller devant un léopard pendant plus de 20min, il est vrai que lui après 2min il s’en fichait un peu. Généralement on essayait de partir tôt le matin pour arpenter les pistes et rentrer au camp pour déjeuner afin qu’il ait le temps de faire sa sieste dans un lit.

Autre point positif, tous les camps possèdent une supérette avec tout ce qu’il faut pour se préparer à manger et confectionner des piques-niques. Il y a également une boutique souvenir dans chaque camp où nous avons passé pas mal de temps avec Martin qui voulait repartir avec toutes les peluches !

Au final malgré le temps passé en voiture l’expérience fût inoubliable. Le Parc Kruger tient toutes ses promesses et offre des moments mémorables au plus près des animaux. Quelques instants magiques comme se retrouver au milieu d’un troupeau d’éléphants ou de girafes, couper le moteur et les voir déambuler à quelques mètres du véhicule restent gravés dans la mémoire. Ces 5 journées sont passées beaucoup trop vite ! Si vous avez la possibilité de rester aussi longtemps n’hésitez pas une seconde, cela vaut vraiment la peine, chaque minute passée ici est magique.

La seule chose que l’on changerait dans notre organisation : on retirerait la nuit dans le camp de Skukuza et on passerait une nuit de plus à Berg-En-Dal. Le camp est très agréable et il y a beaucoup de choses à voir dans le sud du parc.

Sortie du parc et suite de l’aventure

Depuis notre dernier camp de Berg-En-Dal nous filons au sud direction la porte de Malelane. Vérification du permis de sortie par les employés et sur le pont nous aurons même la chance de voir hippopotames et crocodiles dans la rivière en contre bas. Nous nous éloignons lentement, la larme à l’œil d’émotions car nous savons que nous quittons un lieu unique où ces animaux restent protégés, autant que faire ce peut, de l’impact de la vie humaine sur notre écosystème. La transition est rude, on passe de cette vie sauvage dans un environnement protégé à des mines de charbon, de la circulation, etc… une seule envie faire demi tour et retourner la-bas, maintenant, vite !

Mais pas le temps de faire trop de sentiment, une longue route nous attend jusqu’à la côte Est sud-africaine. Et puis nous plongeons à nouveau dans l’inconnu en direction du Swaziland, notre prochaine destination !

Self Drive Kruger

Une question, un commentaire, un bon plan à partager sur votre séjour avec des enfants dans le Parc Kruger en Afrique Du Sud ? N’hésitez pas à nous laisser un message ci-dessous.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge